Vous êtes ici : Infos médicales

ACTUALITES.....

Journée du développement durable

La Clinique Turin ouvre ses portes pour la journée du développement durable

En savoir plus


Robot DA VINCI

La Clinique Turin s'équipe des dernières technologies de chirurgie mini-invasive : Le Robot DA VINCI

Lire la suite


Les N° de téléphone des
services de la clinique


Information pour pour les médecins traitants
et correspondants médicaux sur l'insuffisance rénale

Feuilletez
le livret d'accueil virtuel

Feuilletez le livret virtuel

Rechercher un médecin de la Clinique Turin Rechercher un médecin de la Clinique Turin

Infos Médicales

Quand envisager une prothèse totale de hanche ?

La prothèse totale de hanche est indiquée dans les destructions articulaires invalidantes de la hanche.

Il s'agit le plus souvent d'une coxarthrose ou arthrose de la hanche. On distingue les coxarthroses primaires pour lesquelles on ignore l'origine et les coxarthroses secondaires.

Les coxarthroses secondaires regroupent les origines post-traumatiques (séquelles de fracture articulaire de la hanche ou contusion), dysplasiques (malformation de la hanche) ou encore dans les suites d'ostéonécrose de la tête fémorale.

Enfin, dans le cadre rhumatisme inflammatoire on peut avoir des destructions de la hanche (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante par exemple).

Les critères d'évaluation fonctionnelle

Il existe de nombreuses cotations fonctionnelles qui permettent de quantifier l'impotence fonctionnelle.
On apprécie la fonction par la consommation d'antalgiques et ou d'anti-inflammatoires, la douleur permanente ou diurne, le périmètre de marche (distance parcourue sans s'arrêter), l'utilisation ou pas de cannes, avec ou sans boiterie, la façon de monter ou descendre les escaliers (avec ou sans rampe, marche par marche ou normalement), les difficultés à l'habillage (pour se chausser ou enfiler des chaussettes ou même un pantalon).
Enfin les données cliniques avec notamment la flexion de hanche qui peut être limitée lorsque la destruction articulaire entraine une raideur.

Calculer votre fonction avec l'évaluation du Docteur Michel LEQUESNE.

L'âge n'est pas une contre-indication absolue. Toutefois, il faut garder à l'esprit qu'une prothèse articulaire s'use quelque soit le matériel utilisé. La mise en place d'une prothèse totale de hanche chez un patient jeune (moins de 50 ans) expose à un changement de la prothèse au cours de la vie, lorsqu'elle sera usée. La durée de vie d'une prothèse est de 10 à 20 ans en moyenne.

L'obésité aggrave le risque opératoire et favorise une usure prématurée de la prothèse. Le risuqe opératoire est très nettement augmenté dans le cas des obésités morbides.
L'obésité morbide correspond à un index de masse corporelle (IMC) de plus de 40 ou de plus de 35 associée à une hypertension artérielle, un diabète ou une arthropathie sévère.
Calculer votre IMC (formule poids en kg sur la taille au carré en mètre).

Les chirurgiens ont pour habitude de dire qu'on n'opère pas des radiographies. C'est donc l'altération fonctionnelle qui prime. L'âge et l'obésité peuvent inciter à moduler le moment de l'intervention selon les cas.

Docteur Marc STROMBONI
www.orthopedie-stromboni.com

Page mise à jour le : 28/05/2014