Vous êtes ici : Infos médicales

ACTUALITES.....

Journée du développement durable

La Clinique Turin ouvre ses portes pour la journée du développement durable

En savoir plus


Robot DA VINCI

La Clinique Turin s'équipe des dernières technologies de chirurgie mini-invasive : Le Robot DA VINCI

Lire la suite


Les N° de téléphone des
services de la clinique


Information pour pour les médecins traitants
et correspondants médicaux sur l'insuffisance rénale

Feuilletez
le livret d'accueil virtuel

Feuilletez le livret virtuel

Rechercher un médecin de la Clinique Turin Rechercher un médecin de la Clinique Turin

Infos Médicales

Les gastro-entérites virales

Diarrhée aiguë de cause infectieuse en rapport avec des virus à tropisme intestinal : les entérovirus.

Il en existe plusieurs catégories réparties dans le monde entier :

La fréquence de la gastro-entérite virale dépend de la localisation géographique, du groupe d’âge étudié et des conditions hygiéniques et sanitaires.

La symptomatologie est polymorphe et à peu prés la même quel que soit le virus en cause, associant généralement une hyperthermie modérée, des céphalées, des douleurs musculaires, parfois une atteinte ORL et des vomissements, des douleurs abdominales avec des gargouillements et surtout une diarrhée aiguë hydro-électrolytique de mécanisme sécrétoire par atteinte de l’intestin grêle consistant en une évacuation de selles trop abondantes, trop liquides et trop fréquentes d’apparition récente brutale ou rapidement progressive.

L’association d’un syndrome grippal (température, céphalées, douleurs musculaires, atteinte ORL) avec des manifestations digestives (vomissements qui sont parfois prépondérants, douleurs abdominales et diarrhée aiguë de malabsorption) doit faire évoquer une cause virale mais on peut rarement en faire la preuve à moins d’utiliser des techniques onéreuses et complexes qui sont inutiles dans la très grande majorité des cas.

En revanche, si la température est supérieure à 39°, s’il y a du pus ou du sang dans les selles, si le terrain est fragile (nourrissons, personnes âgées, malades fragiles) ou si la maladie dure plus de 3 jours, il faut consulter afin de faire faire les examens que votre médecin jugera utiles.

Il sera nécessaire de surveiller particulièrement les sujets fragiles afin également de ne pas retarder un éventuel traitement causal.

Une diarrhée aiguë présumée infectieuse d’intensité modérée non sanglante et non dysentérique évoluant depuis moins de 3 jours ne nécessite aucune exploration complexe et coûteuse et aucune antibiothérapie ; la rehydratation est la première mesure thérapeutique à adopter et souvent la seule nécessaire.

Les ralentisseurs du transit (type IMODIUM ou ARESTAL) sont utiles pour le confort du malade en diminuant le volume et surtout le nombre des exonérations mais il faut être certain du diagnostic viral car ils peuvent parfois être contre-indiqués et dangereux, notamment en cas de diarrhées bactériennes ou de colites sévères (diarrhées avec sang et/ou pus et/ou glaires et température supérieure à 39°).

Après une infection par un de ces virus apparaissent des anticorps qui théoriquement vous protègent d’une ré-infection.

Cependant, un individu peut très bien refaire une gastro-entérite virale due à un virus appartenant à la même classe virale mais avec un sérotype différent.
On peut dire que l’immunité s’accroît lentement avec l’âge, soit après des gastro-entérites avérées, soit après des infections passées inaperçues, ce qui est très fréquent.

Ces infections inaperçues constituent un important facteur de dissémination.

Actuellement, des recherches très actives se poursuivent pour la mise au point de vaccins contre les ROTAVIRUS, mais l’existence de plusieurs sérotypes viraux rend difficile l’interprétation des premiers essais.

Docteur Bertrand Porte.

Page mise à jour le : 22/05/2014