Vous êtes ici : Infos médicales

ACTUALITES.....

Journée du développement durable

La Clinique Turin ouvre ses portes pour la journée du développement durable

En savoir plus


Robot DA VINCI

La Clinique Turin s'équipe des dernières technologies de chirurgie mini-invasive : Le Robot DA VINCI

Lire la suite


Les N° de téléphone des
services de la clinique


Information pour pour les médecins traitants
et correspondants médicaux sur l'insuffisance rénale

Feuilletez
le livret d'accueil virtuel

Feuilletez le livret virtuel

Rechercher un médecin de la Clinique Turin Rechercher un médecin de la Clinique Turin

Infos Médicales

Qu’est-ce qu'un TVT ou Tension free Vaginal Tape ?

Le TVT est :

Quelles sont les femmes qui peuvent bénéficier d'un TVT ?

Ce sont celles qui présentent des fuites d'urines invalidantes survenant de façon inopinée – non précédées par la sensation du besoin d'uriner - à l'occasion d'efforts tels que la toux, l'éternuement, le rire, la course ou la marche rapide, la montée des escaliers, le port d'objets lourds etc…

Ces fuites se produisent donc dans la journée et sont absentes la nuit pendant le sommeil.
L'opération TVT n'est pas indiquée chez les femmes qui souffrent de fuites d'urines précédées de la perception d'un besoin d'uriner très urgent. Elle peut être utile en complément d'un traitement médical chez celles pour lesquelles le mécanisme de la perte des urines est mixte, à l'effort et également par urgences mictionnelles.
L'examen clinique par un urologue, complété par un examen urodynamique permet de sélectionner les bonnes indications chirurgicales.

L'opération TVT peut être réalisée même chez les femmes présentant un excès pondéral, avec les mêmes résultats.
Elle est également adaptée à la cure des incontinences urinaires d'effort récidivées, à la suite de l'échec d'une ou de plusieurs opérations antérieures, mais avec des difficultés opératoires prévisibles et des risques d'échec supérieurs.
Il n'est pas souhaitable, quoique pas formellement contre-indiqué, de poser un TVT chez les femmes qui ont encore des projets de conception car la bandelette n'est pas susceptible de s'étirer à l'occasion des violents efforts d'expulsion de l'accouchement.

Pourquoi certaines femmes ont-elles des fuites d'urines à l'effort ?

La plupart des femmes qui ont accouché par les voies naturelles, par le vagin, présentent à des degrés variables des amincissements, des étirements voire des déchirures des ligaments et tissus de soutien, notamment musculaires, du vagin, de la vessie et du rectum.

Cet affaiblissement des tissus de soutien reste habituellement asymptomatique chez la plupart des femmes au cours de toute leur existence.
Cependant chez certaines femmes ces mêmes modifications de leurs tissus sont à l'origine de l'apparition d'incontinences urinaires particulièrement invalidantes dans leurs vies quotidiennes.

L'incontinence urinaire ne menace jamais la vie d'une femme, mais elle peut gravement altérer sa qualité de vie personnelle, intime ou professionnelle. C'est une situation humiliante, qui blesse celles qui en sont atteintes au plus profond de leur féminité et une source d'insécurité pour ces femmes qui sont amenées, encore souvent jeunes, à restreindre et limiter leurs activités, notamment sportives.

La chirurgie peut permettre à ces femmes de retrouver une vie normale « à sec », dès lors qu'une rééducation bien conduite par un kinésithérapeute spécialisé a échoué.

Pourquoi la chirurgie permet elle de traiter l'incontinence d'urines à l'effort de la femme?

L'incontinence des urines à l'effort apparaît lorsque les structures de soutien des organes pelviens sont affaiblies au point qu'il se produit une trop grande mobilité de l'urèthre et de la vessie quand la femme rit, tousse, éternue ou pratique d'autres activités physiques comme la course, la montée des escaliers ou le port d'objets lourds.

Cette faiblesse favorise, lorsque se produit dans ces conditions une augmentation brutale et importante de la pression abdominale, la fuite inopinée et involontaire de quelques gouttes ou d'un véritable jet d'urines hors de la vessie.
Une intervention chirurgicale est à même de repositionner correctement vessie et urèthre pour supprimer les fuites incontrôlées d'urine en soutenant cette région anatomique, et en permettant un fonctionnement plus efficace du sphincter dès lors que lui est apporté un point d'appui stable.

A ce jour, plus de 500 différentes techniques chirurgicales ont été décrites dans la littérature médicale pour traiter l'incontinence urinaire d'effort de la femme.
Il y a principalement deux types d'interventions, les «suspensions» et les «frondes».
Les taux de guérison sont apparus équivalents pour ces 2 types d'interventions, aux alentours de 80 à 90 %

L'opération TVT est une intervention de type «fronde» et son taux de guérison est identique à celui des autres interventions de ce type, mais sa réalisation et ses suites sont beaucoup plus simples.

Quelles sont les particularités du TVT ?

Le principe du TVT, ou Tension free Vaginal Tape, est comme son nom l'indique de soutenir l'urèthre en enroulant autour de lui une bandelette synthétique introduite par une courte incision réalisée dans la cavité vaginale à l'aplomb de la partie moyenne du canal de l'urèthre. Cette bandelette est posée comme un véritable hamac, sous l'urèthre, sans tension, pour éviter les phénomènes de strangulation ou de cisaillement du canal à l'origine de difficultés mictionnelles post-opératoires possibles.

TVT, ou Tension free Vaginal Tape
Le TVT consiste à soutenir l'urèthre
en enroulant autour de lui une bandelette synthétique
.

Le TVT n'apporte donc un soutien qu'à la partie moyenne de l'urèthre, la région qui est la plus sujette aux variations brutales de pression au cours des activités physiques habituelles.

Poser un TVT dans cette région aide à restituer à cette partie de l'urèthre une position anatomique plus naturelle.

A la différence des autres techniques chirurgicales, aucune fixation par fils ou par harponnage osseux n'est nécessaire. La bandelette synthétique est constituée d'un tissu à larges mailles comparable au nylon, qui s'accroche aux tissus avoisinants, ce qui assure son auto fixation sans qu'il soit nécessaire de la fixer à mesure que les phénomènes de la cicatrisation assurent la recolonisation par les tissus normaux entre les mailles de la bandelette.

Voir : L'incontinence urinaire

Docteur André Philippe DAVODY
www.urologie-davody.fr